Ce vendredi 9 octobre, Ratio participait aux Rencontres Professionnelles autour de l’Économie Circulaire dans le Textile organisées par le CIRIDD, Techtera, Unitex et la Région AURA.

Ces rendez-vous d’affaire faisaient suite à une semaine de webinaires autour de l’économie circulaire dans la filière textile que vous retrouverez en différé sur le programme complet de l’événement.

Ces rencontres ont été l’occasion de rencontrer des acteurs industriels désireux de valoriser leurs déchets et de soutenir une économie circulaire.

L’upcycling au cœur de l’ESS

Par ailleurs nos échanges avec des marques et créateurs engagés dans une démarche d’upcycling ont fait ressortir la nécessité de structurer la filière de collecte et de valorisation des matériaux autour de valeurs fortes plutôt que dans une logique uniquement commerciale.
Nous devons ancrer l’upcycling au cœur de l’Économie Sociale et Solidaire.

Vers un réseau structuré

La fermeture du Frich’ Market en 2019 a encouragé Ratio à pérenniser son approvisionnement en matériaux en créant de réels partenariats avec les acteurs industriels de la filière textile. Mais la filière de l’upcycling repose encore trop souvent sur des initiatives isolées et manque de coordination pour offrir une réponse structurée aux industriels.
En coordonnant nos collectes avec les créateurs et marques engagées dans l’upcycling nous pouvons devenir un réel complément au recyclage des déchets de la filière. Il s’agit de valoriser un maximum de matériaux et de simplifier la gestion que cela impose aux industriels.

Une réponse aux enjeux industriels

Pour gagner en visibilité auprès du secteur et apporter une réponse à la mesure des enjeux, il semble indispensable de mutualiser nos démarches et nos ressources. Avec Ratio nous voulons contribuer à valoriser l’upcycling tout en étant vecteur d’une éthique et de valeurs centrées autour des individus qui soutiennent un équilibre vertueux. C’est à travers cet équilibre qu’offre l’Économie Circulaire et l’ESS que nous pouvons faire évoluer les pratiques et avoir un réel impact environnemental, économique et social sur la filière.

Pour continuer cette discussion, n’hésitez pas à poster en commentaire ci-dessous ou à nous écrire.